LE MOT DU PRÉSIDENT

Comme président de l’ONG Internationale Universalis Matter, je contribue à transmettre aux générations actuelles et à venir les premiers messages de l’humanité, déposés par les hommes de la préhistoire à travers les peintures rupestres tracées mystérieusement, au fond des grottes, il y a des milliers d’années. C’est travailler sur une échelle temporelle où une vie n’est qu’un court instant. C’est travailler pour plus grand soi, pour faire grandir son environnement.

Un chercheur, Michel Schiro* a fait trois découvertes d’intérêt général s’adressant à l’humanité entière, travaillant à la compréhension de dessins, peintures, gravures, sculptures préhistoriques en rupture avec les lectures qui en étaient faites jusqu’alors :

  • Une écriture primordiale : langage originel identitaire imperceptible au non-initié,

  • Un contenu : représentations essentiellement humaines pariétales constituant des mythes d’origine,

  • Une signification : l’homme s’est auto défini.

A la suite de quoi, nous avons fondé Universalis Matter (matière première universelle), une Organisation Non Gouvernementale Internationale. Elle a pour vocation de donner au grand public, l’accès à une meilleure connaissance de l’Homme, à ses origines et à son destin par cette relecture disruptive de l’art pariétal. Depuis 2016, Universalis Matter est dotée du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) de l’Organisation des Nations Unies (ONU). Michel Schiro en est le conseiller spécial sur le plan de l’expertise technique.

Notre principale mission est de promouvoir les contenus cachés, conceptuels et figuratifs de ces peintures rupestres.

Ces contenus appartiennent d’abord au monde et c’est au public d’en faire usage en tant que patrimoine universel avant toute corporation. Tout ce travail de recherche nous donne accès grâce cette écriture primordiale une fois décryptée à des « vues » extraordinaires. Michel Schiro travaille sur les dessins d’enfants depuis plus de 25 ans en tant que psychiatre et psychanalyste. J’ai pu constater son approche rigoureuse du traitement de l’image et de la lecture qu’il en fait. Tout a commencé lorsqu’il eu l’idée un soir de septembre 2001 de ne plus s’ajuster à l’image qui se donnait à voir et au contraire de lui imposer une rotation. Comme la clé qui ouvre la porte, il venait de rentrer dans le chemin qui mène au temple sacré de probablement du plus grand secret organisé par l’espèce à laquelle nous appartenons.

Car ce sont des messages fondamentaux qui nous arrivent du début de l’humanité dont la récurrence sur plusieurs millénaires élimine le hasard et l’inconscient dont la stabilité de la technique stéganographique démontre l’existence d’un procédé très structuré d’enseignement à travers le temps (scolastique). De nombreux scientifiques issus du CNRS, du Ministère de la recherche mais aussi de la culture ou encore de l’école de guerre sont venus découvrir avec stupéfaction les contenus qui étaient cachés sous leurs yeux. En tant qu’ingénieur, j’ai eu accès au laboratoire du Docteur Michel Schiro et j’ai pu apprécier le fruit de ses découvertes et les techniques mises en œuvre pour passer de « l’autre côté » de ces images, pour lire cette écriture de fondation. La stéganographie, science de l’ingénieur, est une technique de protection de big data. Les hommes de la préhistoire savaient sur n’importe quel terrain, installer des données et les cacher, des données primordiales, de nature homogène et qui touchent au sacré.

En explorant le fond de ces peintures, on plonge dans le mystère de l’âme humaine, revenant aux sources de l’humanité.

Eric Gautier, Président de l’ONG Internationale Universalis Matter

 

* Michel Schiro dirige l’Institut National de Coaching et en particulier son institut de recherche EUREKA**

** EUREKA (centre image et management) agrément recherche par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Direction Générale de la Recherche et de l’Innovation.